Comment pêcher le brochet avec des crankbaits : Guide 2020 débutant

Comment pêcher le brochet avec un crankbaitt _

Comment pêcher le brochet avec des crankbaits ?

Avez-vous déjà entendu parler des crankbaits ?

Eh bien, j’espère que oui, car c’est un type d’appât extrêmement polyvalent et efficace que chaque pêcheur au leurre devrait avoir dans son répertoire ! La raison en est très simple.

Pourquoi utiliser des crankbaits pour pêcher le brochet ?

  1. Tout d’abord, les crankbaits sont relativement volumineux et, par conséquent, créent des ondes de pression que les brochets adorent.
  2. Deuxièmement, le style de guidage utilisé pour ces appâts est plutôt rapide, ce qui signifie que vous pouvez couvrir de grandes zones en un temps relativement court.
  3. Ils font parties de mes tops 6 des leurres pour pêcher le brochet, retrouvez les 5 autres meilleurs leurres ici.

Convaincu ?

Passons maintenant aux stratégies et conseils dont vous avez besoin pour attraper un gros brochet avec ces appâts.

J’ai donc divisé les paragraphes suivants en quatre thèmes principaux :

  • Le bon matériel pour la pêche au crankbait
  • Choisir le bon crankbait
  • Bien gréer les crankbaits
  • L’animation parfaite pour les crankbaits

Après avoir lu toutes ces sections, vous devriez être parfaitement préparé pour chaque sortie de pêche au brochet et pouvoir augmenter  vos touches, je l’espère de façon significative.

Ce n’est pas la seule technique efficace qui existe, le jerk est également très très efficace sur les brochets.

Le bon équipement pour la pêche au crankbait

Comme pour tout style de pêche particulier, pour pêcher correctement les « crankbaits », vous devez disposer d’un matériel de pêche adapté. C’est pourquoi l’industrie des équipements de pêche a mis au point des moulinets et des cannes à pêche spéciaux pour les « crankbait » et souhaite que vous achetiez un équipement spécial pour chaque appât que vous souhaitez utiliser.

Comment pêcher le brochet avec un crankbaitt _

Mais, du moins à mon avis, ce n’est rien d’autre que du marketing et vous devriez être bien loti avec deux cannes, du moins en ce qui concerne la pêche aux leurres.

Il en va de même pour les moulinets et les lignes, vous n’avez pas besoin d’un nouveau moulinet pour chaque nouveau leurre, c’est juste une perte d’argent !

Il n’en reste pas moins que votre matériel doit posséder certaines caractéristiques de base pour que vous puissiez pêcher le brochet correctement.

Commençons par la canne à pêche.

Une canne à crankbait parfaite :

En général, on dit qu’il ne faut pas utiliser une canne de plus de 3 m de long, c’est le maximum absolu. Avec une canne plus longue, vous perdriez la sensation de votre appât, ce qui est essentiel pour la pêche au leurre. En revanche, ce qui est sûr c’est que pour pêcher avec un crankbait, il vous faut une canne type casting, voici ma sélection des meilleures cannes casting du moment (à un prix raisonnable).
A part ça, votre canne ne devrait pas être si flexible non plus. Une canne rigide vous permet de sentir votre appât et, par conséquent, augmente la probabilité que vous constatiez quand un brochet mord. Bien que cela soit plus important pour la pêche à la perche ou au doré, une canne rigide peut également être utile pour la pêche au brochet !

Un moulinet de crankbait parfait

En ce qui concerne le type de moulinet à utiliser, vous devez choisir entre deux types de moulinets :

  • Moulinets à Spinning
  • Moulinets de Baitcasting.

Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients, mais en fin de compte, cela dépend surtout de votre préférence. Par exemple, j’utilise actuellement un moulinet Spinning et il fonctionne très bien

Le seul conseil que je vous donne est d’en choisir un avec un rapport de vitesse élevé, car vous devez lancer vos leurres assez rapidement.

Une ligne de canne à pêche parfaite :

Choisir la bonne ligne de pêche au leurre est toujours une question assez difficile qui demande beaucoup de réflexion. C’est pourquoi, je pense qu’il faut que j’écrive un article entier pour essayer de comprendre « Comment choisir la bonne ligne de pêche au leurre pour les gros poissons ! ». Je remettrais à jour cet article, dès que j’ai pu rédiger le suivant.

Maintenant que vous avez choisi le bon matériel pour votre pêche au « crankbait », continuons à choisir le bon « crankbait » pour vos eaux.

 

Comment choisir le bon crankbait ?

Pour attraper un brochet, vous avez besoin du bon « crankbait » qui s’adapte parfaitement aux eaux et aux brochets que vous visez.

« Mais quel est le bon crankbait, il y en a trop dans mon magasin de pêche local ?! » Si vous n’avez pas le temps de lire la suite, vous pouvez directement vous rendre sur mon top 7 des meilleurs leurres Crankbait

Différents coloris de crankbait

C’est une question que j’entends assez souvent et comme je ne veux pas que vous ayez ces difficultés, voici mon guide sur le choix du crankbait parfait pour votre situation.
C’est pourquoi j’ai divisé le « crankbait » en trois caractéristiques essentielles : Couleur, poids et taille

Tous sont d’égale importance, alors lisez attentivement, cela vous évitera de perdre de nombreuses heures à l’eau !

Quelle la bonne couleur du crankbait pour pêcher le brochet ?

Bien que beaucoup de gens considèrent la couleur d’un leurre est plutôt sans importance, j’ai fait l’expérience et elle peut faire une énorme différence et, par conséquent, peut augmenter votre taux de capture de façon spectaculaire !

Malheureusement, il n’y a pas de couleur « GO-TO » que vous pouvez utiliser tout le temps, vous devez faire correspondre la couleur à votre situation actuelle. Vous devez donc tenir compte de la saison, de l’état de l’eau et même des types de poissons proies qui y vivent.

Par exemple, si vous n’avez que des perches et des gardons dans un lac, le choix d’un leurre dont les couleurs correspondent à ces deux poissons sera le plus efficace. Pour ce qui est d’ajuster la couleur en fonction de l’état de l’eau, je dirais simplement que plus l’eau est sale, plus la couleur est vive. C’est simple, non ?

Enfin, pour ce qui est de la saison, je vous recommande vivement d’essayer vous-même, car ce facteur peut varier fortement d’une eau à l’autre, si vous pêchez l’hiver vous pouvez consulter mon article complet sur le choix des leurres pour pêcher le brochet en hiver, au contraire si vous pêchez l’été cet article vous intéressera.

Bien que j’aie dit qu’il n’y a pas de couleur « GO-TO », mes préférées sont le vert vif, le jaune vif, les couleurs de perche ou de gardon et l’argent.

Quel est le poids pour pêcher le brochet avec des crankbaits ?

Le deuxième attribut principal d’un crankbait dépend principalement des eaux dans lesquelles vous pêchez. Si vous pêchez de préférence dans des rivières où la vitesse du courant est assez élevée, il est fortement recommandé d’utiliser un leurre plus lourd.A l’inverse, dans un étang ou un lac calme, vous n’avez parfois même pas besoin de leurres, les « crankbait » flottants peuvent également être utiles.

Pour ce qui est des chiffres spécifiques que vous pouvez prendre comme référence, je dirais quelque chose entre 15-20 g pour les rivières à débit rapide et, comme je l’ai dit, des leurres vraiment légers (>5g) pour les lacs et les étangs.

Quelle est la bonne taille du crankbait ?

Le dernier élément, mais tout aussi important, d’un crankbait commun est sa taille. Et, comme on le dit généralement, si vous voulez attraper de gros poissons, vous avez besoin de gros appâts.

Mais, pour être honnête, au printemps, on peut aussi attraper de gros brochets avec de petits leurres. Il y a donc quelques exceptions à cette règle, mais je vous recommande tout de même de la suivre la plupart du temps.Cela signifie aussi que si vous savez qu’il n’y a pas de brochet de plus de 50 cm dans l’étang, vous ne devez pas essayer de l’attraper avec un « crankbait » de 25 cm, cela n’a pas de sens.

Je préfère les crankbait de 6 à 14 cm, ce qui vous donne un large choix d’appâts qui fonctionnent dans de nombreuses situations. J’utilise personnellement le Westin Rawbite (voir le descriptif) que j’ai reçu dans mon abonnement à ma Fisher Box. Une fois que vous avez choisi tous ces critères, il est temps d’acheter un « crankbait » adapté. Vous pouvez donc soit aller sur internet et en commander un, soit vous rendre au magasin de pêche local.

Je vous recommande de vous rendre dans le magasin en question, car les employés connaissent généralement bien la pêche et peuvent donc vous aider à choisir un appât approprié. Si vous êtes fan de leurres en tout genre, je vous conseille vivement un abonnement à Fisher Box, c’est une box de pêche qui vous permet de recevoir entre 4 et 6 leurres par mois selon votre type de pêche. En règle générale vous payez 34€ par mois (parfait pour un cadeau à offrir) et vous recevez des leurres qui ont une valeur d’environ 50€ !

Comment bien monter les crankbaits ?

Pour un succès maximum, il est essentiel de bien monter vos « crankbaits » !
Pourquoi cette question ?

Tout d’abord, si vous n’installez pas votre leurre correctement, il risque de se rompre et vous perdrez un poisson potentiel et votre appât coûteux. Deuxièmement, en réglant correctement le leurre, vous pouvez vous assurer que le poisson ne voit pas ou du moins ne reconnaît pas la ligne, ce qui augmente fortement vos chances de capturer le poisson. Il est donc très important de bien monter vos leurres ! Voici un article qui explique comment les monter

Le style d’animation parfait pour pêcher le brochet avec des crankbaits

Comme je l’ai déjà dit dans plusieurs dans mes autres articles, il n’y a pas de stratégie parfaite qui fonctionnera à chaque fois. Et c’est exactement là que le plaisir réside dans la pêche ! A savoir, essayer plusieurs styles d’animation jusqu’à ce qu’un gros poisson morde à l’hameçon et que vous puissiez prendre la prochaine photo que vous partagerez sur FishFriender 🙂

Mais il existe aussi des techniques et des stratégies de base que vous devez connaître lorsque vous pêchez avec des « crankbaits ».

Style d’animation n° 1 : Le Cranking

Le premier style de guidage assez courant est, comme le nom « crankbait » l’indique déjà, le simple cranking. Ce qui n’est en fait rien d’autre que de lancer votre leurre et de le lancer avec un mouvement rapide et régulier. Et bien que cette technique puisse sembler facile, elle est très efficace et conduit presque certainement à la capture de poissons.

La seule chose sur laquelle vous devez vous concentrer avec cette stratégie est la vitesse à laquelle vous lancez votre appât. Cette vitesse doit être adaptée à la situation. Ainsi, si vous voulez attraper de gros poissons en été, vous devez lancer votre appât assez rapidement, en automne, un petit « crankbait » fonctionne mieux. Il en va de même pour le printemps et l’hiver, il faut toujours adapter la vitesse à la situation !

Style d’animation n°2 : Le « semi Cranking »

Pour être honnête, je ne suis pas complètement sûr que ce soit le bon nom pour la stratégie dont je parle, mais cela n’a pas d’importance de toute façon, tant que vous apprenez à connaître cette stratégie.

La mise en route partielle consiste à se mettre en route et à se reposer. Ainsi, vous lancez votre appât, vous commencez à tourner, puis vous faites une courte pause et vous recommencez à tourner. Ce schéma est ensuite répété jusqu’à ce que vous deviez relancer ou qu’un brochet soit accroché.

Pour rendre cette stratégie aussi attrayante que possible, il faut toujours varier les temps de pause et de démarrage. Cela rend le schéma un peu plus imprévisible, ce qui fonctionne bien mieux pour la pêche au brochet.