Aller au contenu

Comment pêcher la carpe au printemps ?

La pêche à la carpe gagne en popularité, non seulement auprès des pêcheurs occasionnels qui sont heureux d’attraper tout ce qui mord, mais aussi auprès des chasseurs de trophées qui visent des poissons de 13, 18, voire 35 kg. Les poissons se situant dans la partie inférieure de cette fourchette sont courants dans de nombreuses eaux, et certaines abritent des poissons beaucoup plus gros. Nous allons voir comment pêcher la carpe au printemps.

Une belle petite carpe qui mange à la surface. Comment pêcher la carpe au printemps ?
Une belle petite carpe qui mange à la surface

Ce qui est le plus fascinant avec les grosses carpes, c’est le nombre de gros poissons disponibles dans les bonnes eaux à carpes. Considérez qu’un lac de bar exceptionnel peut contenir 13 kg de bar par acre, et qu’un lac de doré jaune bien géré peut contenir la moitié de cette charge de doré jaune. Mais une bonne pêcherie de carpes est capable de supporter 45 kg de carpes par acre. Le poids total des carpes dépasse souvent le total combiné de toutes les autres espèces de poissons.

Mais cela ne signifie pas que les carpes sont faciles à attraper. Les petites carpes en eau trouble sont parfois faciles à attraper, surtout dans les eaux où la concurrence pour la nourriture est féroce. Les grosses carpes, en revanche, représentent presque toujours un défi. Les sens aigus du goût, de la vue, de l’ouïe et de la sensibilité de la carpe, combinés à une longévité supérieure, en font l’un des poissons les plus redoutables en eau douce – et l’un des plus difficiles à attraper.

Est-ce que le printemps est la meilleure période de l’année pour pêcher la carpe ?

La meilleure période de l’année pour attraper de grosses carpes est le printemps. Comme de nombreuses autres espèces de poissons, les carpes se déplacent vers des eaux plus chaudes au début du printemps. Et tout comme les autres espèces, les plus gros poissons du système sont généralement les premiers à se déplacer dans les baies peu profondes à fond noir des lacs, des réservoirs et des marigots de rivière. Dans les eaux nordiques, cette migration commence parfois avant que la glace ne quitte le lac principal.

Contrairement au brochet et à l’achigan, qui peuvent se tenir dans une seule zone au fond des baies peu profondes, la carpe est presque constamment en mouvement. Elles parcourent les bas-fonds à la recherche d’insectes immatures, de vers aquatiques et d’autres invertébrés. Il faut une grande quantité de ce type de nourriture pour nourrir un poisson de 20 kg. Les carpes continuent de naviguer pendant l’été, mais elles ne sont généralement pas aussi visibles.

En fait, la meilleure façon de trouver des carpes au début du printemps est de parcourir les baies peu profondes en bateau ou de marcher le long du rivage. Une paire de lunettes de soleil polarisées permet de repérer les poissons qui se déplacent juste sous la surface et qui, à l’occasion, se déplacent en queue de poisson en arrachant des morceaux comestibles du fond. Les caractéristiques structurelles telles que les pointes et les virages intérieurs ont tendance à concentrer les poissons lorsqu’ils parcourent le périmètre de la baie.

Où pêcher la carpe au printemps ?

Lorsque le soleil commence à émettre des rayons chauds, la terre se revigore après le long hiver, tout comme les plans d’eau et les poissons qu’ils contiennent.

Les poissons comme la carpe, qui sont des créatures à sang froid, commencent à devenir plus actifs lorsque la température de l’eau augmente. Lorsque la température du sang et du corps d’un poisson commence à augmenter, son appétit augmente en raison d’un métabolisme accru, ce qui signifie qu’il se nourrit plus fréquemment à mesure que la température augmente.

Si vous pêchez après le frai, l’activité alimentaire est encore plus intense, les carpes se nourrissant avec une voracité qui n’a pas d’équivalent à d’autres moments de l’année, à l’exception de l’automne aux périodes et conditions de pointe.

Cela est dû au fait que les carpes récupèrent après avoir dépensé d’énormes quantités d’énergie pendant le processus de frai, et à un métabolisme en constante augmentation. Pour récupérer cette énergie perdue, elles mangent et mangent souvent, et pour les pêcheurs, c’est toujours une bonne chose.

Lorsque les jours se réchauffent et que les températures commencent à grimper au printemps, les carpes recherchent les eaux les plus chaudes du lac. Ces zones seront peu profondes, comme les baies à fond sombre, les battures et les zones proches des berges ou directement sur celles-ci.

Si vous vivez dans une région où il y a beaucoup de glace sur l’eau pendant les mois d’hiver, ce mouvement vers les eaux peu profondes peut se produire très tôt, même s’il y a encore de la glace à la surface du lac.

Les autres zones que les carpes vont vraiment privilégier sont les entrées et les sorties. Les ruisseaux et les rivières avec de petits affluents verront certainement un afflux de carpes qui remontent ces affluents à la recherche de nourriture ou qui se nourrissent de détritus organiques à l’embouchure de l’affluent, car le courant alimente constamment la rivière principale en nourriture, ce qui en fait un tapis roulant de nourriture pour les carpes.

D’autres endroits dans les systèmes fluviaux qui sont d’excellents endroits pour les carpes sont les tourbillons peu profonds, les coupes, les baies ou les plaines où le courant est faible. Ces zones se réchauffent rapidement en raison de l’absence de courant et ont généralement des fonds mous et sombres en raison des débris qui s’accumulent dans ces zones à cause du mouvement du courant juste à l’extérieur.

Les canaux et les petits plans d’eau peu profonds se réchauffent probablement plus rapidement et les carpes s’y nourrissent activement. Le contraste est saisissant avec les plans d’eau plus profonds, car ces lacs mettent généralement plus de temps à se réchauffer. En vous concentrant sur les plans d’eau les plus chauds au début du printemps, vous trouverez les poissons les plus actifs dans la région où vous vivez.

Quel est la bonne température pour pêcher la carpe au printemps ?

La météo peut avoir un impact considérable sur la pêche de printemps, et savoir ce que la météo fera à l’activité alimentaire vous aidera en tant que pêcheur en vous permettant de savoir quand et où vous devez pêcher.

Comme nous le savons tous, le temps au printemps peut varier radicalement en termes de température, ce qui, associé à un temps couvert ou à la pluie, peut avoir un impact sur l’activité alimentaire pendant plusieurs jours.

Pendant les jours suivants de temps chaud et les poissons devenant de plus en plus actifs, la pêche est excellente, mais il suffit d’un front froid pour arrêter l’alimentation positive des carpes. Les vagues de froid qui durent 2 ou 3 jours, voire plus, font à nouveau chuter la température de l’eau, et dans de nombreux cas, de manière abrupte.

Lorsque ce front froid passe, la haute pression qui l’accompagne peut mettre les poissons dans une humeur négative ou neutre en matière d’alimentation, et ils peuvent chercher des eaux plus profondes dans certains cas. Dans certains cas, cela peut interrompre la pêche de printemps pendant une semaine, et l’alimentation ne s’accélérera pas à nouveau avant le retour d’un temps stable, chaud et ensoleillé.

Des températures stables, chaudes et ensoleillées sont la clé d’un succès constant en tant que pêcheur à la ligne au printemps. C’est une bonne chose pour nous, car nous pouvons profiter du magnifique temps printanier tout en ayant l’une des meilleures actions de l’année.

POINTS DE PRÉSENTATION

Certains pêcheurs apprécient le défi que représente la pêche à vue d’un seul poisson, mais l’utilisation de l’appât augmente vos chances d’attraper un grand nombre de poissons. Le maïs en conserve est un leurre populaire dans de nombreuses régions, bien que le maïs de grande culture ramolli soit plus efficace et plus économique. L’astuce consiste à disperser suffisamment d’appâts pour attirer l’attention des poissons sans satisfaire leur appétit.

Les pêcheurs en bateau utilisent souvent l’écume à plusieurs endroits, puis pêchent chaque endroit à tour de rôle. C’est également une bonne stratégie pour les pêcheurs à terre, mais la mobilité est plus limitée. N’oubliez pas, cependant, que la pêche à l’appât est conçue pour inciter les poissons à s’arrêter lorsqu’ils se déplacent dans la zone, et non pour les attirer de l’autre côté du lac. L’appâtage n’est efficace que si vous appâtez une zone que les carpes utilisent déjà.

Très bonne vidéo sur la pêche de la carpe au printemps; Source

Le maïs est également un appât efficace pour l’hameçon, mais il en va de même pour les noctambules, les sangsues et une variété d’autres appâts naturels et attracteurs. En fait, il serait probablement plus facile d’énumérer tous les appâts qui n’ont pas produit de carpe que ceux qui en ont produit. Le meilleur conseil est de rester simple. Les doughbaits faits maison peuvent produire de petits poissons, mais les grosses carpes semblent préférer les appâts naturels, surtout en début de saison.

Quelle montage faire pour la pêche à la carpe au printemps ?

Le montage à boulons est un excellent choix pour la pêche à longue distance, là où la détection des touches est difficile. Commencez par enfoncer une longueur de tube chirurgical d’un demi-pouce dans l’œil d’un plomb de 2 ou 3 onces pour la pêche au bar. Faites glisser le tube sur votre ligne principale et attachez-y un petit émerillon. Attachez un bas de ligne de 12 pouces à l’extrémité de l’émerillon, puis un hameçon n°6 ou n°2, selon le type d’appât et la taille du poisson.

Avant de lancer le montage, faites glisser le tube chirurgical à mi-chemin sur l’émerillon. Lorsqu’une carpe saisit l’appât et ressent une résistance de la part du plomb, elle  » s’élance  » vers l’avant, enfonçant l’hameçon dans les tissus mous de la bouche. Si le poisson casse la ligne principale et que le plomb s’accroche au fond, il peut tirer l’émerillon du tube et se libérer du plomb.

Un sliprig de base est une bonne option pour une portée plus proche. Ce montage est construit comme un montage à boulons, mais sans le tube chirurgical. Lorsqu’un poisson mord à l’hameçon, la ligne principale glisse librement à travers le plomb de façon à ce que le poisson ne ressente aucune résistance. Lorsque le poisson mord, il suffit de ramasser la canne, de serrer le moulinet et de ferrer l’hameçon.

Le montage flottant est une option de montage négligée qui excelle dans les zones à fond mou. Commencez par faire un nœud d’arrêt sur votre ligne principale, puis ajoutez une petite perle en plastique et un flotteur. Attachez un hameçon à l’extrémité de la ligne et pincez plusieurs plombs à la ligne à environ 12 pouces au-dessus de l’hameçon. Réglez la profondeur de l’appât en faisant glisser le nœud d’arrêt vers le haut ou vers le bas de la ligne.

Quel équipement choisir pour la pêche à la carpe pendant le printemps ?

Les cannes de 9 à 12 pieds sont avantageuses pour la pêche sur le rivage. Les cannes à rotation pour truite arc-en-ciel de puissance moyenne à lourde de 8 à 9 pieds de long sont un bon compromis, car elles offrent une plus grande distance de lancer, une bonne puissance de ferrage et un meilleur contrôle des poissons ferrés. Les cannes de 7 pieds sont un bon choix pour la pêche en bateau.

La plupart des moulinets à rotation de capacité moyenne à grande fonctionnent bien, mais de nombreux pêcheurs préfèrent les moulinets dotés d’une bobine à long rayon et d’une fonction freespool. Lorsque le levier freespool est activé, un poisson peut tirer la ligne de la bobine avec peu de résistance. Lorsque vous êtes prêt à poser l’hameçon, il suffit de basculer le levier pour engager l’entraînement du moulinet.

Un monofilament résistant à l’abrasion de 8 à 15 livres est standard pour la plupart des situations, mais de nombreux pêcheurs préfèrent le superline. Le diamètre fin des lignes en filament tressé ou fusionné permet des lancers plus longs, tandis que l’absence d’étirement permet de meilleurs accrochages, surtout à longue distance. Utilisez la ligne avec laquelle vous êtes le plus à l’aise, mais essayez les bas de ligne tressés. Ceux-ci semblent plus doux pour la bouche sensible de la carpe et peuvent provoquer plus de morsures.

A lire aussi : comment pêcher la carpe en automne ?

Les grosses carpes comptent parmi les poissons les plus puissants d’eau douce, mais il n’est généralement pas nécessaire d’utiliser des lignes lourdes. Un poisson de 20 kg peut casser 50 mètres de ligne de 10 livres, encore et encore, avant d’être ramené au filet. Tant que les accrochages ne posent pas de problème, vous devriez être en mesure d’attraper des poissons beaucoup plus gros avec le même matériel. C’est l’un des meilleurs sports en eau douce.